Bio

Gilles Thomat

Réalisateur, vidéaste, artiste

Gilles Thomat-portrait

Gilles Thomat est un réalisateur toulousain. Après l’obtention d’un BEP Audiovisuel en 1987, il part de Toulouse vers Paris et travaille comme assistant opérateur pour la télévision (La 5, M6, Canal +). De 1991 à 1993, il est objecteur de conscience à la Cinémathèque Française. De 1996 à 2003, il est projectionniste dans les Cinémas Gaumont de Toulouse.

En 2003, après une spécialisation en montage, il part exercer ce métier à Barcelone pour la chaîne TV3 sur un programme de documentaires durant sept ans. Il est aussi directeur technique durant trois ans de deux festivals de documentaires en Espagne.

En 2010, de retour en France, il devient intermittent du spectacle et travaille à travers l’image en multipliant les rencontres et les expériences : chorégraphes, enseignants, artisans, artistes, toute une série de créateurs qu’il regarde et qu’il filme.

En 2014, il réalise « Kid birds off », un documentaire de 52 minutes à partir du travail de Merce Cunningham. Ce projet obtiendra le prix de l’audace artistique et culturelle 2014 de la Fondation Culture & Diversité et sera projeté au CDCN à Toulouse la même année.

En 2015, il réalise « Second round », un documentaire de 28 minutes, suite de « Kid birds off », puis un triptyque vidéo exposé par la suite au Musée des Abattoirs de Toulouse.

En 2016, il réalise « Le retour de Saint Marc », un court métrage sur la restauration du tableau « Le Saint Marc » de l’Abbatiale de Saint Gilles où il est projeté depuis. Il collabore également avec le musée des Augustins et le CDCN à Toulouse pour plusieurs films de commande.

Depuis 2015, il réalise des portraits sur des artistes au travail dans leur atelier qui sont régulièrement sélectionnée dans les festivals : Les Rencontres du film d’art de Saint-Gaudens, Kineloop – Bruxelles, Art Paris (2018), Le Mois du film documentaire – Carré d’Art Nîmes (2019), Le Mois du film documentaire – Médiathèque Montpeza sur Bauzont(2020), Festival Femmes en mouvement – Arles (2020), Les Rencontres du film d’art de Saint-Gaudens (2021), MIFAC  (2022).

Il réalise pour la Galerie Le Confort des Etranges à Toulouse un film de commande sur l’expo retrospective Hôtel de Pierre.

Le Centre du Film sur l’Art de Bruxelles inscrit les portraits dans son catalogue.

En parallèle, il réalise une trilogie sur le mouvement Support Surface – Claude Viallat / Daniel Dezeuze / Patrick Saytour.

Depuis 2015, il est également Régisseur technique du festival des Écrans Britanniques à Nîmes.